A qui s’adresse le bilan ?

La question de l’orientation peut concerner tous les élèves à partir du collège.
Je reçois des jeunes dès la classe de troisième, des élèves au lycée mais aussi des étudiants en études supérieures :

shutterstock_131983562

  • Un jeune en classe de troisième peut souhaiter faire un bilan si l’enseignement général et théorique lui pose des difficultés .
    Nous pourrons alors réfléchir et nous interroger sur la pertinence d’un  enseignement académique en corrélation avec le mode de fonctionnement du jeune.  En fonction de ses besoins et de ses attentes vis-à-vis de l’école, je l’inviterai à se questionner notamment sur l’éventualité d’une voie professionnelle ou technologique et sur les filières  qui pourraient lui correspondre.

 

  • Un jeune en classe de seconde peut s’interroger sur la section qu’il choisira en première. A partir de recherches sur les métiers, de questionnaires de personnalité et de tests d’aptitudes, nous pourrons identifier ensemble la section  qui pourrait davantage lui convenir qu’elle soit générale ou technologique.

 

  • Pour les jeunes en classe de première ou de terminale, le bac tout proche doit conduire à anticiper le choix des études supérieures :

Dès la classe de première, je peux aider un élève à prendre conscience de l’enjeu de ses résultats scolaires, à se motiver en réfléchissant posément et sans stress à son choix d’études futures.

L’année de terminale passe très vite… Dès le mois de janvier, un élève de terminale va devoir procéder à son inscription sur le site de Parcoursup  et définir rapidement ses vœux pour la rentrée suivante.

La perspective du bac et les choix à définir génèrent souvent beaucoup d’interrogations et d’inquiétude tant chez les jeunes que chez leurs parents. En les accompagnant dans un bilan d’orientation, je m’efforce de les rassurer et de réduire cette appréhension en identifiant avec eux les différents projets d’études envisageables en fonction de leurs intérêts, de leurs aptitudes et de leur dossier scolaire.

  • Enfin un étudiant  post bac, en études supérieures peut  souhaiter ou être obligé de se réorienter. C’est souvent une décision difficile à prendre.
    Cela nécessite de s’interroger sur les raisons d’un échec ou de ce souhait de changer de voie d’études. A l’aide de tests et questionnaires adaptés à de jeunes adultes, je les aide à prendre la mesure de ce changement et à identifier une filière qui corresponde mieux à leurs attentes.